LE COBALT : UN MATÉRIEL AUX PROPRIÉTÉS SURPRENANTES – Caractéristiques (PARTIE 2)

metallurNon classifié(e)Leave a Comment

Le Cobalt est utilisé dans un large spectre de domaines allant de la santé aux batteries au lithium en passant par l’industrie aérospatiale. Les alliages de Cobalt ont trouvé leur place et leur utilité dans plusieurs industries. Chacune profitant, à leur manière, des multiples caractéristiques de ce métal et des alliages dont il fait partie.

C’est initialement pour les besoins de son industrie automobile qu’Edward Haynes développe le Stellite. Il découvre un produit résistant à la corrosion et par la suite, son incroyable résistance à l’usure, ce qui aura pour effet d’étendre l’utilisation de son produit et assurer le succès de son entreprise.

Avec le temps, l’alliage s’est vu attribuer trois caractéristiques majeures : une importante résistance à la chaleur, à l’usure et à la corrosion.

Aujourd’hui, il existe une vingtaine d’alliages à base de Cobalt. Tous composés pour répondre aux besoins de l’industrie et le secteur pour lesquels ils sont destinés. Il n’existe donc aucune « recette » chimique unique dans la combinaison des alliages de Cobalt.

La première caractéristique des alliages au Cobalt est à la base de son utilisation initiale : sa forte résistance à la corrosion. C’est au chrome, deuxième « ingrédient » de l’alliage que l’on doit cette particularité. Suivant plusieurs tests, l’alliage répond positivement à l’exposition de plusieurs substances acides diverses.
Ainsi, le Cobalt 6, notamment utilisé dans l’eau de mer à une température de 20 degrés Celsius, ne perdrait que 0,05 mm de surface par année. (Deloro stellite)

Les alliages à base de cobalt se montrent aussi fort résistants à l’usure.
Le Carbone qui est contenu dans l’alliage joue un rôle majeur dans la dureté du produit. Une quantité plus importante de carbone augmente la résistance à l’usure, alors qu’une faible portion de carbone donnera un produit plus résistant à la chaleur. Cet ajout de carbone dans l’alliage crée une couche qui rend l’alliage plus résistant à l’usure.
Cette particularité donne à ces alliages une durée de vie intéressante.
Les pièces de Cobalt 6 utilisées par certaines industries, notamment pétrolières, peuvent durer plusieurs mois, contre quelques jours pour des pièces d’alliage standard en acier et autres.

Résistance à la chaleur
Si plusieurs métaux possèdent un point de fusion élevé, celui du Cobalt s’avère largement adapté aux longues épreuves. Bien que les alliages du Nickel sont souvent plus populaires, le point de fusion du Cobalt est plus important, lui permettant de rester stable plus longtemps sous le stress de la chaleur. Le Cobalt peut garder son intégrité, sa résistance et sa dureté même lorsqu’il est « red hot».

Cet avantage lui permet de maintenir sa force sous des chaleurs importantes et éviter la corrosion et l’usure que subissent certains autres locaux, faisant de lui une pièce de choix dans certaines industries.
Le Stellite s’est souvent retrouvé dans les constructions de propulseurs de fusées spatiales dû à cette spécificité. On retrouve aussi cet alliage dans la composition des canons de certaines armes à feu mitrailleurs qui doivent conserver leur précision tout au long de leur utilisation.

Les alliages à base de Cobalt sont aussi aisément soudables selon la sélection de la bonne procédure.
Enfin, bien que le Cobalt soit la base de chacun de ces alliages, il a souvent été analysé que la proportion de ce métal dans

l’alliage pouvait être réduit jusqu’à 30% sans pour autant perdre les propriétés tant recherchées de cet alliage.

Pour plus d’information concernant les propriétés des pièces en cobalt vs vos applications spécifiques, n’hésitez pas à communiquer avec nous par téléphone au (514) 236-5441 ou par courriel au pbelley@ressourcesmetallurgiques.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *